FAO

rédigé par Frédéric Fabre docteur en droit.

La FAO soit en anglais Food and Agriculture Organization of the United Nations est une organisation spécialisée du système des Nations unies pour lutter contre la faim dans le Monde. Créée en 1945 à Québec, son siège est à Rome depuis 1951. La FAO regroupe 190 membres soit 189 États plus l’Union Européenne. Cliquez sur le timbre pour accéder sur le site internet:

Le décret n° 2010-537 du 21 mai 2010 publié au JO du 23 mai 2010 permet l'ouverture d'un bureau à Paris.

Son objectif suprême affiché est « Aider à construire un monde libéré de la faim », sa devise, inscrite sur son logotype, est « Fiat panis » (expression latine signifiant « qu'il y ait du pain (pour tous) »

La FAO ne fournit pas d’aide alimentaire. Cette tâche a été confiée au Programme alimentaire mondial soit le PAM ou WFP en anglais soit Word Food Program créé par l'Assemblée Nationale des Nations Unies en 1963 pour répondre à une série de catastrophes de l'année 1962. Son but principal est d'apporter une aide d'urgence aux populations souffrant de la faim, mais l'aide au développement fait également partie de son travail. Son siège est aussi à Rome: Via C.G.Viola - 68 Parco dei Medici - 00148 - Rome - Italy. Voici son site internet: http://fr.wfp.org/fr

Les cinq fonctions principales de la FAO consistent à:

- fournir une assistance technique aux pays en développement.

- fournir des informations et harmoniser les normes dans les domaines de la nutrition, l’agriculture, les forêts et la pêche, notamment par le biais de ses publications comme les rapports périodiques sur l'agriculture, la pêche et les forêts, ou encore par ses bases de données.

- conseiller les gouvernements et leur fournir un espace de débat multilatéral.

- organiser des forums neutres entre les États pour débattre des principaux problèmes relatifs à l'agriculture et l’alimentation.

- servir de secrétariat général au Firms soit Le Fishery Resources Monitoring System, en français, Système de suivi des ressources halieutiques, en partenariat d'organisations de pêche intergouvernementales qui partagent un large éventail d'informations de première qualité concernant le suivi et la gestion à l'échelle mondiale des ressources halieutiques marines. Voici le site internet du Firms: http://firms.fao.org/firms/fr

Après avoir féliciter l'agriculture intensive et les OGM chargés de nourrir la planète, dans un rapport du 5 mai 2007, la FAO est revenue vers la défense de l'agriculture biologique

LE RAPPORT DE LA FAO DU 5 MAI 2007 SUR L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE

La FAO constate que l'agriculture biologique généralisée, aurait un impact relativement limité sur la disponibilité alimentaire. Les prix n'évolueraient pratiquement pas. Elle souligne sa pertinence face à l'agriculture intensive usant des pesticides, des engrais issus de la pétrochimie, voire des OGM. Cette analyse est faite par rapport aux coûts, aux rendements obtenus à long terme, à une résistance accrue des écosystèmes face aux stress climatiques, à la réduction de l'utilisation des carburants fossiles et à l'indépendance qu'elle procure aux agriculteurs et aux États. Par ailleurs, elle constate que l'agriculture biologique est à même d'empêcher le gonflement des bidonvilles, de maintenir les structures rurales, notamment grâce au fait qu'elle nécessite plus de main-d'œuvre.

Contactez nous pour toutes vos questions par téléphone, e mail ou facebook

fabre@fbls.net